LE CDOS90 > Lumière sur ... >

Ludivine D'ISIDORO

Récemment couronnée d'un nouveau titre national et d'une victoire au tournoi La Marseillaise, la jeune belfortaine commence à se faire un nom dans le milieu de la pétanque. Rencontre avec cette joueuse de haut niveau qui n'a pas fini de faire parler d'elle …




• Nom : D'Isidoro
• Prénom : Ludivine, Edwige
• Date de naissance : 5 février 1987 à Belfort (90)
• Résidence : Grenoble
• Situation familiale : en couple (bientôt pacsée)
• Etudes : Baccalauréats Sciences Médico-Social
• Profession : Secrétaire administrative du Service de Santé des Armées (armée de terre)
• Centre d'intérêts : le sport et la nature
• Elle aime : le calme et la nature
• Elle n'aime pas : les araignées
• Sports pratiqués : Course à pied, fitness et pétanque
• Son club : Le Joyeux Cochonnais Cournonais à Cournon d'Auvergne (CD63)
• Son équipe : Marie-Christine Virebayre en doublette
• Son poste favori : Pointeuse en doublette et milieu en triplettes
• Son palmarès :
- 20 qualifications en Championnat de France
- Vice-championne de France en 2008
- Championne d'Europe Espoirs en 2008
- Championne de France en 2009 et en 2010
- Vice-championne d'Europe Espoirs en 2009
- Vice-championne du Monde en 2009
- Championne d'Europe 2010
- Vainqueur de La Marseillaise 2010

Comment avez-vous commencé à jouer à la pétanque ? Mon parrain était Président d'un club de pétanque et c'est lui qui m'a incité à prendre ma licence. C'est donc tout naturellement que, dès l'âge de 5 ans, j'arpentais les terrains du club avec mon frère et mes cousines. Depuis je n'ai jamais décroché ! Cela fait donc 18 ans que je pratique ce sport qui est une véritable passion pour moi.

Que vous apporte la pratique de la pétanque ? La pétanque étant une passion depuis toute petite, sa pratique m'apporte beaucoup de plaisir. Ce qui me plaît dans la pétanque c'est que l'on est amené à rencontrer beaucoup de personnes, on se sociabilise. C'est en quelque sorte un lien social entre des gens de divers horizons. Personnellement, ce sport m'a permis de faire des connaissances très enrichissantes tant au niveau humain que sportif.

Que n'aimez-vous pas dans la pétanque ?
Ce qui m'insupporte le plus dans le milieu de la pétanque c'est l'alcool sur les terrains. Quand les gens ont un peu trop bu et qu'ils se retrouvent sur un terrain de pétanque, cela peut dégénérer très rapidement et ça donne une mauvaise image de notre sport.


Vous êtes inscrite sur la liste de haut niveau du Ministère de la Santé et des Sports. Qu'est-ce que cela représente pour vous ? En effet, je fais partie du Team France depuis 2006, cela fait donc 4 ans que la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal me fait confiance. J'ai été sélectionnée pour faire partie de l'équipe de France sur les grandes compétitions internationales à plusieurs reprises, notamment pour le Championnat d'Europe Espoirs 2009 et le Championnat du Monde 2009. Cela représente beaucoup pour moi d'avoir la reconnaissance de la plus haute instance de notre sport.

Vous entraînez-vous souvent ? Je m'entraîne surtout le week-end en participant à de nombreux nationaux. La semaine, je n'ai pas vraiment le temps de me consacrer à la pétanque, d'autant plus que l'on vient de m'attribuer un poste à grande responsabilité au travail. Je suis désormais gestionnaire de la cellule personnel militaire et chancelière d'établissement. J'ai rarement le temps de m'entraîner après le travail.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour atteindre le haut niveau en pétanque ? Je pense que le plus important dans la pratique de notre sport, c'est d'avoir une grande maîtrise de soi, de pouvoir se contrôler quoiqu'il arrive. La concentration est également un facteur indiscutable de réussite en pétanque.

Comment appréhendez-vous les grandes compétitions ?
Je prends les compétitions toujours de la même façon, qu'elles soient de haute ou moindre importance, avec beaucoup de concentration car comme je l'ai dit précédemment, la concentration est très importante dans notre sport.

Quel est votre meilleur souvenir à la pétanque ? Mon meilleur souvenir est indiscutablement mon premier Championnat du Monde en 2009. La FFPJP a su me faire confiance en me sélectionnant et, même si nous avons perdu en finale, cela reste un grand moment pour moi.

Quel est votre meilleur souvenir à la pétanque ?
C'est d'avoir perdu en 8° à Croix au championnat de France triplette féminin en 2005.

Que pensez-vous du jeu provençal ?
Je ne joue pas beaucoup.

Quel est votre joeur préféré à chaque poste ?
Pointeur : Henri Lacroix / Milieu : Quintais Philippe / Tireur : Milei Pascal.

Qu'avez-vous ressenti lors de votre premier titre de Championne de France ? Je vous laisse imaginer ce que cela peut provoquer en émotions lorsqu'on se retrouve Championne de France à 22 ans : beaucoup de joie et beaucoup de plaisir. Cela faisait deux ans que je jouais avec Marie-Christine Virebayre et l'on s'est tout de suite entendu tant au niveau du jeu qu'au niveau humain, ce qui est très important pour réussir. J'adore jouer avec elle et l'on espère pouvoir encore gagner des titres comme en 2009 et 2010.

Que peut-on vous souhaiter pour les années à venir ? Une réussite professionnelle et sportive mais surtout beaucoup de bonheur avec mon compagnon qui n'est pas du monde de la pétanque et qui essaye de suivre mes exploits.

Sources : boulistautes.com et petanque-club-amouroux.org



Agenda des événements sportifs départementaux

Recherche



Facebook

Restez connectés avec le CDOS90 et suivez nous sur